Le relais du nouveau cycle sans chaîne(s)…

Source => Agoravox, merci à eux.

Nous décrions nos élus, nous les portons au bûcher à la première occasion venue mais ce qu’il faut comprendre c’est que nos élus n’ont plus de pouvoir : Jugez-en par vous -mêmes

-L’Euro, une grande partie de la définition de la politique économique est aujourd’hui Européenne

-La décentralisation, les grands investissements ne sont plus sous la tutelle de l’état et la politique des grandes infrastructures ne lui appartient plus

-Les privatisations, il n’y a plus de politique industrielle possible.

-La globalisation, le marché l’a emporté très largement

-La migration, des pactes transnationaux prennent insidieusement la place de la souveraineté nationale

A cela il faut ajouter les attaques permanente des lobbys internationaux pour découdre les constitutions nationales. En effet, les textes suivant se veulent supérieurs aux constitutions nationales, pour rappel la constitution est la loi fondamentale qui fixe l’organisation et le fonctionnement d’un État :

-CETA (AECG accord économique et commercial global). Il organise arbitrage dun conflit entre une société privée et un état par un tribunal privé .

-Pacte sur les migrations (pacte de Marrakech) ONU. Il organise la légitimité de toute les immigrations au-delà de la souveraineté nationale afin de fournir le la main d’œuvre bon marché.

-Traité sur l’union Européenne (traité de Maastricht). Il organise le financement, l’endettement des états par les organismes privés .

Dans ce contexte la plupart des hommes/femmes politiques se contentent de gérer au mieux de leurs intérêts le quotidien et de colmater les brèches. Ils sont aux services du marché chargés de faciliter la prise du pouvoir du marché. Les traités, pacte et autres accord dit internationaux font lois qui s’imposent aux lois des citoyens. Les peuples ne peuvent plus s’autodéterminer seul les marchés déterminent. Et l’objectif du marché est de s’étendre à des secteurs auxquels il n’avait pas accès tel que la santé, l’éducation, la justice, la police, les affaires étrangères et en même temps parallèlement dans la mesure où il n’y a pas de règles de droit, le marché va s’étendre à des domaines aujourd’hui considérés comme illégaux, criminels comme la prostitution, le commerce des organes, le commerce des armes, le racket, la drogue…. De plus en plus le marché va dominer entraînant une concentration des richesses, une inégalité croissante, une priorité absolue donnée au court terme et à la tyrannie de l’instant et de l’argent jusque et y compris, au bout de la route, la commercialisation de la chose la plus importante, c’est-à-dire la vie.

Mais en fait dans quels buts ? :

Dérèglementer ; affaiblir les citoyens, appauvrir et démanteler les services publics ouvrir tous les secteurs à la concurrence détruire la protection des salariés, des citoyens. Il s’agit de livrer au marché les derniers bastions encore détenus par le peuple.

Mais la vraie question est : qui est le marché ? qui sont les humains derrière ce concept dogmatique ?

De tout temps le peuple pouvait nommer son oppresseur : un tel seigneur, un tel dictateur, un tel envahisseur …. Aujourd’hui il est invisible, insipide, innommable certain l’appelle l’argent d’autres le marché mais en fait si c’était simplement les hommes et femmes qui possèdent une fortune incalculable et pour qui le marché travaille. Qui sont ’ils ?

10. LES COX : 35 MILLIARDS D’EUROS

9. LES BETTENCOURT : PRÈS DE 36 MILLIARDS D’EUROS

8. LES CARGILL-MACMILLAN : ENVIRON 42 MILLIARDS D’EUROS

7. LES ARNAULT : 46,9 MILLIARDS D’EUROS

6. LA FAMILLE MARS : PRÈS DE 67 MILLIARDS D’EUROS

5. LES SLIM : 77 MILLIARDS D’EUROS

4. LES KOCH : 85 MILLIARDS D’EUROS

3. LES WALTON : 130 MILLIARDS D’EUROS

2. LES ROTHSCHILD : AU MOINS 300 MILLIARDS D’EUROS

1. LES ROCKFELLER : 340 MILLARDS

0. LES AL SAOUD : ENVIRON 1 200 MILLIARDS D’EUROS

(Sources : BNP Paribas Top 10 Des familles les plus riches du monde)

La sommes de ces 11 patrimoines représente 3% du PIB MONDIAL. Donc une centaine de personnes, 0,0000014% de la population mondiale, détient 3 % des richesses produites annuellement dans le mondes.

Voici ceux pour qui tout ceux que nous désignons comme nos représentant œuvrent, parfois ils en sont conscients parce que désignés par des groupes comme Bilderberg (groupe ou s’exerce la ploutocratie), mais souvent sans le savoir car aveuglés qu’ils sont par l’illusion du pouvoir. 

Pour augmenter leurs profits, la caste des rentiers, ultra riches et actionnaires à trouver la formule suivante que « nos élus », leurs représentants, mettent en œuvre :

Pour ↑ Profits = il faut ↓ Salaires pour ce faire il faut ↑ le nombre de demandeur d’emploi en ↑ l’immigration et en même temps paupériser les travailleurs en place afin qu’ils acceptent de « travailler plus pour gagner plus » pour ce faire puisqu’ils peuvent difficilement diminuer les salaires ils ↑ les prix à la consommation des produits de première nécessités (carburants, nourritures, électricités, eau, …) en en augmentant les accises et taxes. Evidemment ils justifient cela en prétendant qu’il faut faire des sacrifices pour rembourser les intérêts de la dette et maintenir les services de l’états (lesquels ?) … Bref une mécanique minutieusement réglée qui génère un climat d’austérité entraînant une attitude de soumission et de contrôle du peuple …. Jusque à ce que celui-ci voit jaune.


information à prendre avec des pincettes tout de même…

Trouvé sur Agoravox, un article de Attilax, merci à eux

Facebook, Google, Microsoft, Apple, tous les géants de l’informatique et de la communication se sont rapidement rendus indispensables dans la vie quotidienne des utilisateurs de smartphones et de PC, c’est à dire quasiment tout le monde à l’heure actuelle.

Se servant de leur monopole, ils se sont enrichis incroyablement vite notamment en vendant nos données personnelles à qui en voulait : Agence de renseignements, gouvernements, sociétés privés, tout est bon dans le cochon.

JPEG

Ils ont développé le pistage, qu’ils améliorent et gavent d’intelligence artificielle leur traitement des données, ils savent tout de votre vie à la seconde près. Où vous êtes, avec qui vous parlez ou échangez, vos SMS, vos mails, ce que vous achetez, TOUT. Et bien sûr ils se refilent les infos complémentaires sans vergogne.

Beaucoup de gens disent être préoccupés par cet état de fait et invoquent la confidentialité promise par la loi, mais tous quasiment continuent d’utiliser leurs services, tout en sachant ce qui se passe.

D’autres me répondent qu’ils n’ont « rien à cacher » et s’en fichent. C’est selon moi une vision à très court terme, car nul n’est exempt de vices, et nous avons tous des choses à cacher. Ces gens le réaliseront trop tard, les exemples de gens trahis par FB, microsoft ou simplement censurés sans raison valable par youtube sont légion. Et je ne parle pas d’apple qui a gentiment donné au gouvernement US les coordonnées de tous leurs abonnés participant à « occupy wall street », ou de tous les dissidents chinois pour pénétrer le marché convoité de ce riant pays. Imaginez la même société en 1933…

S’il est impossible d’enlever toute traçabilité de son PC ou de son smartphone, il est néanmoins possible de grandement limiter celle-ci pour peu qu’on veuille s’en donner la peine.

Mais « résister », cela implique de s’investir un minimum, ça ne se fait pas en un clic.

D’abord, il faut savoir que seuls les OS LIBRES vous assure une totale confidentialité et un contrôle absolu de votre machine. Les OS propriétaires vous fichent tous, sans exception et possèdent des « backdoors » qui permettent aux gens les connaissant de pénétrer facilement dans votre système.

Pour les PC, c’est facile, il y a Linux qui est maintenant devenu grand public, BSD, solaris, slackware et d’autres. Des centaines de distributions à découvrir :

https://distrowatch.com/

Pour les smartphone et tablettes, c’est plus compliqué. Certains téléphones supportent les systèmes suivant :

LineageOS, qui est un android sans backdoor et sans google https://lineageos.org/

Ubuntu Touch est dispo mais pas vraiment fonctionnel et FirefoxOS a été abandonné (dommage, ça marchait bien) mais le codesource est toujours accessible.

Le Librem Purism 5 devrait voir le jour en janvier prochain : https://puri.sm/shop/librem-5/

Sachant que Gnome et KDE (deux gros desktop linux) sont de la partie, et qu’ils ont réussi à soulever presque deux fois plus que ce qu’ils demandaient en crowfunding, j’ai bon espoir pour ce dernier.

Changer d’OS veut dire changer d’habitudes. Ce ne seront plus les mêmes programmes qui vous serviront mais surtout des programmes « libres », à savoir sous votre contrôle total. Terminé les Office, Itune, Photoshop et autre Studio, les 50.000 programmes inclus dans la logithèque linux sont tous gratuits et impressionnants de stabilité, de légèreté et de simplicité. Office devient Openoffice ou Libreoffice, photoshop devient GIMP, Studio devient kdenlive (par exemple)…

De la même manière, si vous n’êtes pas content de la manière dont FB et autres traitent vos données perso, ARRÊTEZ DE VOUS EN SERVIR. Chaque clic en moins, chaque service abandonné, chaque détournement des dits services sont autant de claques, de pertes d’argent et de pouvoir pour eux. Il faut taper au portefeuille, les gars !

Il est aujourd’hui relativement facile de se passer de google ou apple, notamment grâce à owncloud ou nextcloud, par exemple, qui proposent exactement les mêmes services de calendriers, contacts et dépots, sauf que c’est vous qui l’hébergez !!! Personne ici ne viendra fouiller dans votre serveur collé au cul de votre box. Et pour ceux qui ne veulent pas héberger, il existe des plate-formes libres qui le font à votre place pour un prix modique, j’ai quand même plus confiance en des libriste qu’en microsoft ou FB qui ont déjà trahi notre confiance à d’innombrables reprises.

Pour les réseaux sociaux, il y a notamment Diaspora et Mastodon qui ne vous « ficheront » jamais.

Pour Skype, plein d’alternatives aussi : https://www.zdnet.fr/actualites/5-alternatives-libres-a-skype-39870892.htm

Pour youtube aussi, il y en a plein : peertube, d-tube, et surtout le magnifique hack proposé par hooktube : il suffit de remplacer le « you » par « hook » et… Magie ! Vous ne passez plus par YT pour visionner la vidéo. Le plus dingue est que ça marche mieux, en plus ! Normal, le PC n’est pas « visité » pendant que vous regardez vos vidéos…

Mais ce n’est pas tout.

Beaucoup de constructeurs, notamment INTEL, le plus gros fabricant de processeurs au monde, ont signé des accords avec le gouvernement américain pour installer des backdoors directement inclus dans l’architecture du processeur. Si vous êtes équipé d’un INTEL de moins de cinq ans, ça vous concerne.

AMD, entreprise canadienne et second fabricant de processeurs, moins connue du grand public, a elle refusé. C’est peut-être pour ça qu’on en trouve plus en magasin depuis 5 ans. Heureusement on peut les acheter sur le net, et le dernier en date, le ryzen, a permis un comeback de la marque, méprisée des consommateurs lambda qui veulent du « Intel, power inside » ! Les industriels, eux ne s’y trompent pas et s’équipent massivement chez AMD, moins cher, tout aussi durable et désormais mieux sécurisé.

Donc préférez toujours les fabricants qui ont choisi de ne pas en mettre si vous montez vous-même votre PC ou faites gaffe et renseignez-vous avant si vous l’achetez tout fait.

Petit détail : un PC sans OS pré-installé coûte 80 euros de moins et une installation linux prend 15 minutes en moyenne. De plus, le système étant beaucoup moins exigeant en ressources (pas de processus de fliquage, pas d’antivirus, pas de fragmentation), il peut tourner sur n’importe quelle machine, même les plus bas de gamme qui tourneront beaucoup mieux qu’avec le très gourmand et très buggé windows, quelle que soit la version. Rajoutez à ça le fait que pour changer la moindre ligne de structure, il faut un mot de passe que vous seul connaissez, donc un tiers ne peut rien installer sans votre accord… Et ça c’est juste de base, avec le firewall qu’on configure soit-même. Après il existe des suites entières de protection vous indiquant qui vous piste et comment les bloquer – et c’est toujours gratuit.

Les solutions software comme hardware existent bel et bien, et sont accessibles à tous et à toutes, depuis un moment déjà.

Le problème, c’est que la majorité des gens ne veulent pas changer leurs habitudes et préfèrent donc valider la toute puissance des GAFAM, au nom de la résignation, au nom de la facilité, ils en viennent à adorer leurs chaines tout en critiquant l’orientation orwellienne que prend la société. Je critique la société mais je ne me séparerai pour rien au monde de mon dernier Macbook, bonjour la cohérence !

Comme dit ma belle-mère sicilienne : « on ne peut pas avoir la chemise courte et le cul chaud. »

Si vous ne voulez plus de chaines, brisez-les. À part ne plus utiliser son smartphone et son PC, il n’y a pas d’autres solutions et personne ne peut le faire à votre place…

Libre à nous, et à personne d’autre, de les faire tomber de leur tour de verre.

Merci Attilax.

++

FredZ.

Trouvé sur Sputnik News, un article de Jacques Sapir. Merci à eux.

Ce que l’on appelle l’affaire Benalla a connu un nouvel épisode le 24 juillet, avec la première réaction en public d’Emmanuel Macron.

Mais, la déclaration faite le 24 juillet au soir par le Président de la République, est grave (1). Elle est grave d’un point de vue constitutionnel. Elle est grave d’un point de vue politique. Elle est grave d’un point de vue moral. Le Président de la République est le premier magistrat. Sa parole est un acte. Si sa parole menace la Constitution, la mine ou la dévalue, c’est très exactement comme s’il avait agi pour subvertir cette Constitution. Si sa parole menace l’ordre politique, c’est très exactement comme s’il avait agi contre cet ordre, comme s’il avait pris des mesures niant la souveraineté du peuple. Si sa parole n’est pas morale, alors de quel exemple pourrons-nous tirer les forces de moralité qui sont nécessaires à la vie politique?

Un acte contraire à la Constitution

Emmanuel Macron a donc effectué une visite surprise à la réunion des élus de la majorité LREM organisée à la Maison de l’Amérique latine, réunion organisée pour la clôture de la session parlementaire, le mardi 24 juillet. Ce faisant, il a visiblement oublié que, dans la Constitution, il n’est pas chef de parti. La Président de la République doit représenter tous les français. Différents articles, sans intention d’exhaustivité, qui précisent son rôle de chef de l’Etat et non de chef de parti, qu’il s’agisse de l’article 5, de l’article 14, de l’article 16 ou de l’article 64 (2).La fonction décrite, soit directement soit indirectement, par ces différents articles n’est pas compatible avec la fonction de chef de parti. Bien entendu, la pratique politique nous dit que le Président fait campagne en étant soutenu par un parti ou une alliance de partis. Mais, il est aussi de tradition qu’il abandonne toute position à l’intérieur d’un parti ou d’un mouvement, et qu’il s’abstienne de participer aux réunions du groupe parlementaire qui le soutient à l’Assemblée nationale. Cela participe du principe de séparation des pouvoirs. Quand ses prédécesseurs recevaient les « ténors » de leur majorité respective, que ce soit M. Sarkozy ou M. Hollande, ils le faisaient en privé. En venant dans cette réunion des députés LREM, réunion où la presse n’était certes pas invitée mais était en partie présente, Emmanuel Macron a consciemment et délibérément foulé aux pieds ce principe.

Une subversion de l’ordre politique

Alexandre Benalla et Macron

Il a aggravé son cas en faisant une déclaration dans cette réunion qui a été immédiatement diffusée avec son accord (3). Il a ainsi dit, se référant au trouble et au scandale causé par l’affaire Benalla: « « S’ils cherchent un responsable, le seul responsable, c’est moi et moi seul. C’est moi qui ai fait confiance, c’est moi qui ai confirmé la sanction« . Tout d’abord il s’est avancé un peu vite sur la « sanction » qui aurait été prononcée contre M. Benalla le 4 mai. Les auditions devant la commission d’enquête sénatoriale montrent que Benalla est resté actif du 4 au 18 mai, et que son salaire lui a été intégralement versé (4). Ces auditions montrent aussi que ses responsabilités ont été importantes (5), et qu’il a commis des faits de violence non pas une mais deux fois au moins (6). Mais, il y a nettement plus grave.Cette manière de revendiquer la totalité de la responsabilité pourrait être considérée comme courageuse, si elle avait été faite devant l’ensemble des français. Mais, tel n’a pas été le cas. Emmanuel Macron a prononcé ces mots devant une assemblée de fidèles qui lui était entièrement acquise et ce alors que les français attendent de lui qu’il s’explique depuis le début de l’affaire. Or, jusqu’à présent, le Président n’a trouvé ni le temps ni le courage de venir s’expliquer devant les français. De plus, il a fait applaudir le nom d’Alexandre Benalla, un homme coupable de violences en réunion et mis en examen pour cela. Ce n’est donc pas un discours de Chef de l’Etat, c’est un discours de chef de clan, de chef mafieux, qui parade devant ses obligés.

L’histoire jugera. Mais, la manière de revendiquer toute la responsabilité, comme si le Président était la seule source d’autorité, est profondément choquante au regard des traditions politiques et de la pratique de la République. La phrase prononcée par Emmanuel Macron subvertit, tant dans la forme que dans le fond, de manière tant directe qu’indirecte, l’ordre politique républicain actuel en France.

Une faute morale

En aparté à cette réunion, Emmanuel Macron aurait alors déclaré: « qu’ils viennent me chercher » (7). Mais, de qui parlait-il? Des parlementaires de la France Insoumise qui souhaitent qu’il témoigne devant la commission d’enquête? En réalité, on sait que ce n’est pas possible. Il suffit de regarder tant le texte de la Constitution que la pratique qui en a été faite. D’ailleurs, en vertu de l’article 67 de la Constitution, le Président de la République est irresponsable: « Le Président de la République n’est pas responsable des actes accomplis en cette qualité, sous réserve des dispositions des articles 53-2 et 68.Il ne peut, durant son mandat et devant aucune juridiction ou autorité administrative française, être requis de témoigner non plus que faire l’objet d’une action, d’un acte d’information, d’instruction ou de poursuite. »

La phrase d’Emmanuel Macron prend alors l’apparence d’une rodomontade, d’un défi sans risque. Ce n’est pas une attitude de Chef de L’État. Au mieux, c’est une attitude d’enfant en cours de récréation. On peut y voir le manque de sérieux qu’Emmanuel Macron porte tant à sa fonction qu’aux français. Quel que soit le bout par lequel on prend cette déclaration, elle apparaît bien comme une faute morale. Elle s’apparente aux mots qui furent prêtés à Marie-Antoinette: « ..s’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ». On en connaît les suites.

Et si Emmanuel Macron devait être pris au mot, si les français se décidaient — dans un mouvement insurrectionnel ou révolutionnaire — à venir le chercher à L’Élysée, sa provocation aurait des conséquences véritablement incalculables. Après avoir subvertit l’ordre constitutionnel, après avoir subvertit l’ordre politique, son comportement nous conduirait aux portes de la guerre civile.


(1) https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/affaire-benalla-le-responsable-c-est-moi-declare-emmanuel-macron-face-a-la-majorite_2865345.html

(2) http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/root/bank/pdf/conseil-constitutionnel-5074.pdf

(3) https://www.rtl.fr/actu/politique/qu-ils-viennent-me-chercher-de-qui-parle-emmanuel-macron-7794223998

(4) http://www.leparisien.fr/politique/benalla-a-finalement-touche-son-salaire-pendant-sa-suspension-25-07-2018-7833378.php

(5) http://www.europe1.fr/politique/alain-gibelin-persiste-signe-et-contredit-alexandre-benalla-3719993

(6) http://www.liberation.fr/france/2018/07/27/1er-mai-benalla-et-crase-impliques-dans-une-autre-interpellation_1669273

(7) https://www.rtl.fr/actu/politique/qu-ils-viennent-me-chercher-de-qui-parle-emmanuel-macron-7794223998

Comme le dit L’auteur, « Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que sa responsabilité »

Comme je le dis => R3v0lut10n !

++

FredZ.

 

Source : Olivier Berruyer https://www.les-crises.fr/on-a-besoin-de-vous-questions-po…/

Questions pour un Macron :

Sur la Syrie

“Monsieur Macron, vous avez indiqué jeudi que vous déteniez les preuves attestant que l’armée syrienne avait bien procédé à une frappe chimique sur la Ghouta. Comme cela s’est passé dans une zone assiégée tenue par des salafistes, pourriez-vous nous indiquer de quel type de preuves il s’agit, et comment vous les avez obtenues si rapidement, avant même l’enquête de l’OIAC?”

“Pourriez-vous par exemple nous indiquer combien de frappes chimiques il y a eu, quel était le produit employé (chlore, sarin, autre neurotoxique ?), d’où sont parties les substances et qui ou quoi visaient-elles ?

“Vous avez procédé à ces frappes sans l’accord du Conseil de Sécurité des Nations Unies dont nous sommes membres permanents. Comment justifiez-vous cette violation flagrante de la Charte des Nations Unies ?” et relancer avec : “Votre décision signifie-t-elle que n’importe quel pays peut bombarder n’importe quel autre pays qui tue des civils ? (ce qui ne manque pas)”

“En quoi est-ce plus grave de tuer 40 civils innocents avec du chlore que 400 civils innocents avec des bombes classiques ? Pourquoi ne sommes-nous pas intervenus plus tôt ?”

“Après avoir bombardé l’Irak et la Libye, l’Occident vient de frapper la Syrie en violation du Droit International. Comment comptez-vous continuer à expliquer à l’Iran qu’il ne doit pas se doter de l’arme nucléaire, ni de missiles balistiques ?”

“Vous avez indiqué dans un communiqué que la France avait visé les “capacités du régime syrien permettant la production et l’emploi d’armes chimiques”. Le gouvernement syrien étant désormais membre de l’OAIC, pourquoi ne pas avoir respecté la Convention en demandant une inspection d’urgence par mise en demeure, pour prouver la réalité de ces dires, et alors éventuellement sanctionner le gouvernement syrien ?”

“Vous avez dit vous situer dans la “filiation française gaullo-mitterrandienne” ou “chiraquienne”. Pensez-vous que de telles frappes s’inscrivent dans ce cadre ?”

“François Hollande a avoué avoir violé l’embargo européen sur les armes en 2012. Pensez-vous que c’est une bonne idée de livrer des armes durant une guerre civile ?”

“Au vu des événements dramatiques que le pays a connus, accepteriez-vous qu’une commission d’enquête parlementaire fasse la lumière sur l’action des gouvernements précédents en Syrie ? Qui avons-nous soutenu, à qui avons-nous envoyé des armes, se sont-elles retrouvées entre les mains de djihadistes, et que sont-elles devenues ?”

“Hillary Clinton a indiqué dans un mail révélé par Wikileaks que “les gouvernements du Qatar et de l’Arabie Saoudite, fournissent un soutien clandestin financier et logistique à Daech et à d’autres groupes sunnites radicaux dans la région”, fait confirmé par de nombreux spécialistes, comme Marc Trévidic. Pourquoi y a-t-il des sanctions contre des dizaines de personnalités russes, mais aucune contre des personnalités saoudiennes ou qataries de premier plan ?”

“Est-ce bien le rôle de la France, ancienne puissance coloniale, de décider qui doit diriger la Syrie – ce qui ne semble pas venir à l’idée de la Chine, de l’Inde ou du Brésil ? N’est-ce pas une forme de relent impérialiste ?”

“Que pensez-vous des Déclarations de Robert Baer, ancien agent de la CIA spécialiste de la Syrie, qui indiquait en 2011 qu’”on va déclencher une guerre civile qui fera passer la guerre­ libyenne pour de la rigolade…” et en 2014 “Il n’y a pas de rebelles “modérés” en Syrie ! Si vous donnez des armes à l’Armée Libre Syrienne, elle va les vendre à Daech””

“La France reconnait-elle toujours comme représentante du peuple syrien la Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution, malgré les nombreuses critiques quant à sa proximité avec les Frères Musulmans” ?

“Le 18 novembre 2015, Bernard Squarcini, qui était le directeur du renseignement intérieur de 2008 à 2012, a indiqué que le gouvernement avait refusé pour des raisons idéologiques de négocier avec les services syriens qui proposaient la liste des Français combattants en Syrie. Au vu des attentats qui meurtrissent le pays, maintenez-vous cette position ? Refusons-nous toute coopération antiterroriste avec la Syrie ?”

Sur les Droits de l’Homme

“Vous avez tweeté “Le respect de l’autre, la paix, le droit de croire ou de ne pas croire ne sont pas seulement des valeurs occidentales. Ce sont des valeurs pour l’humanité entière.” Pensez-vous que 1/ au vu de son histoire, que l’Occident est bien placé pour donner des leçons 2/ que le reste du Monde nous attend pour désirer la paix ou le respect de l’autre ? En somme, ce genre de paroles ne sonnent-elles pas un peu comme évangélisatrices ?”

“Avez-vous discuté de ce tweet lors de vos rencontres avec les dirigeants des régimes saoudiens, chinois ou égyptiens ?”

“On a l’impression que votre Diplomatie continue la pratique du Deux Poids Deux Mesures des précédents gouvernements. Ferme avec la Russie ou la Syrie, molle avec l’Arabie, Israël ou l’Égypte. Pourquoi continuer à ne pas réagir face aux massacres au Yémen et en Palestine, ce qui alimente une haine de l’Occident dans le monde arabe qui est très dangereuse ?”

“La Ministre de la Défense a indiqué que les armes françaises vendues à l’Arabie saoudite “n’étaient pas censées être utilisées” au Yémen. Allez-vous faire figurer à l’avenir une clause “Ne pas utiliser” sur les armes que nous vendrons à de tels pays ? Ou allons-nous cesser de vendre des armes à des pays qui détestent notre civilisation ?”

Sur l’affaire Skripal

“Vous avez expulsé des Diplomates russes quelques jours après l’empoisonnement des Skripal à Londres. Comme pour la Syrie, nous n’avons pas de preuves publiques conclusives démontrant la culpabilité de la Russie. Sur quelles bases avez-vous agi ? Savez-vous par exemple précisément à quel moment, comment et par qui ils ont été empoisonnés ?”

“La France possède-t-elle des échantillons du A-234 utilisé contre les Skripal ou d’autres produits de type Novitchok, par exemple à des fins de recherche pour trouver des antidotes ? Avez-vous demandé au Royaume-Uni s’il en possédait ?”

“Comment expliquez-vous que, empoisonnées par ce terrible poison militaire surpuissant, dont on semble ne pas connaitre d’antidote, les deux victimes aient survécu, et que Youlia Skripal soit déjà sortie de l’hôpital ?”

De très bonnes questions en effet à poser au petit maCrON…

Merci Etienne et Olivier

++

Fred Z.

Bonne lecture et partage.

petit-guide-bobards-xxl

++

 

FredZ.

Back to Top